Passionnée par les médecines douces, j’évolue dans ce domaine depuis plus de 15 ans. Je me suis formée à la Naturopathie, l’hygiène vitale, la phytothérapie, l’aromathérapie, la diététique et la nutrition… permettant de cibler et rééquilibrer l’état de santé globale.
Mes formations dans la thérapie par le massage (sino-vietnamien, deep-tissue, sensitif…) m’ont permis de prendre conscience de la puissance du toucher dans la relation à l’autre.

 


 

Afin de compléter mon cursus d’aromathérapie, j’ai souhaité approfondir mes connaissances avec l’olfactothérapie : le bien-être par l’odorat grâce au soutien des huiles essentielles. Cet outil trouve son intérêt dans la connexion immédiate au cerveau émotionnel, sans interférence du mental, ce qui nous permet de plonger directement dans l’inconscient.

Mes formations m’ont amenée à me rapprocher de plus en plus des origines de l’individu pour mieux en cerner le processus évolutif.
Je me suis intéressée au domaine de la naissance durant un stage sur la dynamique matricielle : évolution de l’enfant dans le milieu utérin de la conception à la naissance.


En 2002, lors d’un voyage au Mexique, alors que j’effectue une plongée sous-marine, je suis percutée par la puissance du milieu aquatique… l’effet d’apesanteur, la légèreté, le lâcher-prise, bercée par le chant lointain des baleines... Souvenir inoubliable… J’en ressors touchée, sensibilisée, transformée…

Quelques années plus tard, je rencontre le Janzu me replongeant dans ce même ressenti d’émerveillement, enrichi de la possibilité du retour à l’origine, grâce à l’élément eau, la relaxation, la connexion à ce que nous sommes véritablement : des êtres parfaits, puissants, libres… C’est pour moi la révélation d’un outil extraordinaire…

Forte de mes connaissances acquises durant ces années, je crée le concept d’Aqua Zenzu, intégrant le mouvement fluide et naturel, l’équilibre, l’harmonie, la respiration.

 


Valérie Taconnat - valerie@aquazenzu.fr

 

 

Actualités

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Valerie Taconnat